Meriel Kenley

Meriel Kenley est chercheuse en Arts de la scène, issue de l’École normale supérieure de Lyon. Elle écrit sur les processus de création du théâtre contemporain (La chambre anéchoïque de Simon McBurney, 2017) et travaille sur les liens entre théâtre et cinéma : d’Ingmar Bergman (Êtres de théâtre, 2016) à Lav Diaz (Masques à mémoire, 2018) en passant par les usages de la vidéo dans les répétitions (projet de thèse de doctorat, 2019-2022). En parallèle, elle fait de la vidéo de manière indépendante depuis 2010. En 2013, un de ses court-métrages intitulé Three poems a été retenu par la Summer Exhibition du Royal Academy of Arts de Londres. Elle est l’auteur de six moyens-métrages et collabore aux films d’art de la structure de production Essay Street : Of First and Last (2017, co-réalisation), Pierre Skira : En atelier (2018, co-réalisation), Ivan Theimer : Un artiste d’Europe (prévu pour 2020, prises de vue – la réalisation est de Stanislaw Rosenblatt). En 2017 elle a adapté et mis en scène un roman de Rabindranath Tagore, La Maison et le monde, programmé au théâtre Kantor, à Lyon. Elle fait partie du collectif de danse-théâtre Nyx, récemment accueilli en résidence à Ramdam, un centre d’art à Sainte-Foy-lès-Lyon.

  • Black Facebook Icon